Bibliothèque Fashion (+ concours inside)


Quand j'ai commencé à m'intéresser à la mode, je ne savais même pas qu'il y avait une littérature à ce sujet. Oh, bien sûr, j'imaginais bien qu'il y avait des bouquins du genre Le Diable s'habille en Prada, mais je pensais que ça s'arrêtait là. Et puis, en faisant quelques recherches, j'ai découvert que la culture mode existait bel et bien !
Depuis, je me suis bien rattrapée, entre les TASCHEN petits budgets pour étancher une envie du moment ou bien des achats de beaux livres beaucoup plus réfléchis... Ma bibliothèque compte à présent un étage dédié à la mode. Et les beaux livres trônent au milieu du salon. Ici, j'avais parlé de mes tous premiers bouquins mode.

Je voulais vous en présenter quelques uns, entre coups de cœur ou déception...



TRES TENDANCE de Harriet Worsley aux éditions H.F. Ullmann

C'est du streetstyle avant l'heure ! Ce petit bouquin est une vraie mine d'or qui retrace en image la mode de 1900 à nos jours. Ce livre fait 600 pages mais se lit ou plutôt se regarde très bien !
✭✭✭✭✭
---


CLOSER de Scott Schuman aux éditions Penguin

Le streetstyle tel que nous le connaissons à l'heure d'internet. Je ne saurais pas vous expliquer pourquoi mais j'ai vraiment préféré ce 2° livre au premier. J'ai eu l'impression que le travail photographique et la mise-en-page étaient beaucoup plus recherchés. Si toutefois je ne l'ouvre pas tous les jours, j'y replonge avec plaisir  !
 ✭✭✭✭
---


 YOU'RE SO FRENCH ! d'Isabelle Thomas et Frédérique Veysset aux éditions de la Martinière

Quand j'ai commencé à lire le livre écrit par la super Isabelle de Mode Personnel(le), j'ai pris peur. On commençait presque la lecture par une to-do list, nommée Range ta Chambre, avec une liste des choses à jeter et à garder... J'ai refermé le livre. Respiré un grand coup et je suis allée faire un tour dans la penderie commune avec mon livre à la main : "Tee-shirt en lin et en coton" ? : hum, j'en ai en lin ou en coton mais pas les 2 ! Bon, on va dire que ça va ! "Pull en cachemire non bouloché" ? : ouffff, mon petit pull en cachemire RODIER est nickel ! "Chemises blanches" ? : bon, on dira que celle de mon mari fera l'affaire... "Boots" ? : check (mais elles sont mortes depuis...) "Escarpins à la cambrure parfaite" ? : aouch, jamais trouvés... "Ballerines" ? : ok, c'est bon ! 
Je pouvais reprendre la lecture ! 
Isabelle ne dresse pas une liste des choses à acheter (enfin, il est tout à fait possible que vous ayez envie d'acheter TOUT ce qu'elle montre) mais je ne pense pas que tel était son propos... Comme un petit plaisir, je me suis abstenue de le finir en une soirée afin de profiter de chaque conseil et surtout les enregistrer !
✭✭✭✭
---



YOU'RE SO FRENCH MEN ! de Frédérique Veysset et Isabelle Thomas aux éditions de la Martinière 

Alors, gros gros coup de cœur pour ce livre-ci !! N'étant pas la cible de ce livre, je l'ai lu avec délectation, essayant d'imaginer comment mon mari serait dans telle ou telle pièce ! Les portraits des hommes sont agréables à lire et les conseils, toujours avisés ! J'aurai adoré le lire avec G. mais c'est pour l'instant au-dessus de ses forces ! J'ai bien essayé de le mettre sur son passage mais ça n'a pas réussi ! J'ai été la seule à le lire ! Tant pis pour lui !
✭✭✭✭✭
---


 DRESS CODE de Maxime Donzel et Géraldine de Margerie aux éditions Robert Laffont

J'avoue avoir été très déçue par ce dernier ! Peut-être que j'en attendais trop. Faut dire que j'avais vraiment aimé le Dictionnaire du Look et j'avais mis la barre très haut. Si j'ai ri à quelques phrases bien senties, je l'ai trouvé trop facile, trop évident (je garde en tête le passage sur "comment s'habiller pour un entretien d'embauche"... nul) ... et on sort de la lecture en ayant rien appris. Bref, déception.
---

Est-ce que vous êtes friand(e)s de lecture sur la mode ? Si oui, quel bouquin pouvez-vous me conseiller ?

On se retrouve sur Facebook / Hellocoton / Twitter / Pinterest / Bloglovin ?

Tags

14 commentaires:

  1. Ben voilà c'est l'occasion de liker, le jean ma folie !

    RépondreSupprimer
  2. j'ai adoré ton article
    que de beau est super livre
    cela donne envie de venir dans ta bibliothèque
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Il y en a des perles dans cette bibliothèque ! Un grand +++ pour la petite statuette de la première photo, car aussi petite soit-elle, c'est elle que l'on remarque au premier regard ! Adorable détail.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, tu me fais rire ! Mon Sony Angel, j'ai dû le cacher ici au risque de le voir finir à la poubelle ! Mon mari ne le supporte pas ! C'est vrai que je trouve qu'il va bien avec cet étage ! Il veille sur mes livres ! ;)

      Supprimer
  4. Merci pour ce chouette article. J'ai le you're so French et je l'ai trouvé intéressant. Je pense acheter la version men et on verra si mon mari si intéresse :)
    Le premier que tu présentes à l'air très bien. La couverture donne envie de le feuilleter.
    Pour le concours, je participe avec plaisir.
    La page facebook est déjà liké (caroline E-Lenain)
    Merci à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'aime avec le premier, c'est qu'il peut se lire à notre guise : rapidement en feuilletant ou plus profondément en lisant les intros et les légendes et en se penchant sérieusement sur les photos ! Tu me si la version Men de You're so French t'a plu ... ainsi qu'à ton mari ! ;)

      Supprimer
  5. coucou je découvre ton blog avec plaisir ... (grâce à "Accro de la mode"..) et en plus avec un concours à la clé!
    Mode et littérature quel programme alléchant ! Et je suis - par le blog de Garance interposée - l'activité du "Sartorialist" alors je serais ravie de gagner ce livre ...
    Une raison de plus pour participer et croiser les doigts!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. (et pour celles qui avaient déjà liké la page? ) Je plaisante. Sais-tu que je n'ai pas lu "dress code". La honte. Mais me voilà surprise de lire que tu l'as trouvé moins bon que le dico (que j'ai littéralement adoré). Comme tu le dis justement, lorsqu'on s'attend à qq chose de bien, pon peut être déçu.
    Sinon, je découvre le com' de Beatrice (qui lit mon blog et que je ne connais pas!!!) Hyper sympa de se voir citée. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr que tout le monde peut participer !! :D Au début je voulais même le faire QUE pour celles qui étaient déjà fan de la page, pour les remercier !
      Quant à DRESS CODE, je l'ai peut-être lu au mauvais moment et pas pour les bonnes raisons. J'avais vraiment besoin d'avoir un avis extérieur, qui puisse m'aider tout en me faisant rire. Bah, ça n'a pas marché !

      Et oui, vois-tu, tes lectrices viennent par là grâce à ton lien ! :) Y a Anne aussi qui m'a laissé un joli commentaire et je crois que j'ai même pas répondu ! Je crains ! Allez, je vais remédier à ça tout de suite ! ;)

      Supprimer
  7. bonsoir !
    l'ouvrage pour homme me plairait beaucoup
    je te suis sur fb : christophine chav
    merci pour ce jeu et longue vie à ton blog
    Bonne semaine
    mon mail : jero69006(@)free.fr

    RépondreSupprimer
  8. Chère Laetitia,
    J'ai quelques idées de lecture pour vous! Heureusement Noël arrive ;)
    En n°1, il vous FAUT absolument la biographie d'Yves Saint Laurent par Laurence Benaïm (plusieurs éditions disponibles, ce qui compte ce sont les mots. L'auteur écrit merveilleusement bien, c'est poétique et en même temps très précis et bien documenté. C'est une bonne introduction à la culture mode, on compre les grands fondamentaux qui distinguent la femme Saint Laurent de la femme Dior et de la femme Chanel. On croise les grands noms de la mode d'après-guerre: Givenchy, Fath, le jeune Lagerfeld, etc. En bref, on reprend les bases. Et on travaille son oeil, son goût du beau, des couleurs, son sens de la poésie des étoffes.

    Le n°1 ex-aequo c'est le très bon livre sérieux sur l'histoire de la mode et la façon dont elle reflète les évolutions historiques, sociales et politiques de nos sociétés occidentales: Modes XIXe XXe siècles aux éditions Hazan par Catherine Ormen-Corpet. C'est le livre que j'ai lu, lu et relu à la bibliothèque de ma ville quand j'étais encore au collège. Loin d'être rébarbatif, il est très instructif mais toujours passionnant pour qui s'intéresse un peu à la mode. Les textes ne sont pas trop longs et c'est bien structuré de sorte qu'on mémorise facilement les grandes tendances par décennie.
    Pour chaque période il décline le contexte, puis surtout les conséquences sur la mode féminine, et un peu aussi la mode masculine et la mode enfantine. De telle sorte que l'on a vraiment l'essentiel. Et je peux dire que 15 ans après travaillant dans la mode et ayant lu nombre d'autres ouvrages plus précis sur telle ou telle facette, j'ai toujours pu me reposer sur cette première lecture et rattacher mes nouvelles découvertes à l'un ou l'autre de ses chapitres.

    Sur la gestion des marques de luxe et la façon dont on accompagne la création en travaillant l'identité, l'image de la marque, son ADN et les choix stratégiques pour le faire s'exprimer dans les champs commerciaux, il y a aussi une "bible": Luxe Oblige de Jean-Noël Kapferer et Vincent Bastien.

    Ensuite, pour se cultiver, il faut DE LA CURIOSITE! Il n'y a pas de recettes toutes faites car l'intérêt justement c'est que chacun se fait son corpus de références et étoffe ses découvertes au fil des années pour ensuite les faire partager à ses collègues, aux stylistes, aux amis, etc.

    RépondreSupprimer
  9. [suite...]
    De mon côté, c'est en me plongeant sans jamais me lasser dans le mode de l'art, de la couleur, des univers picturaux que j'ai pu enrichir ma sensibilité esthétique et je continue de le faire, c'est infini. Alors les livres sont bien entendu de la partie, mais c'est surtout en saisissant les opportunités de voir les toiles en vrai que l'enchantement se produit. Et après une exposition, on peut toujours poursuivre l'histoire en achetant la monographie. Généralement, le coup de coeur est spontané, sans livre, sans la béquille d'une analyse, et après la curiosité pousse à lire les mots du commissaire et des intervenants qui ont participé au catalogue d'exposition ou à la monographie de l'artiste.
    j'ai donc autour de moi par exemple: Picasso et ses maîtres - une exposition magistrale il y a quelques années au Grand Palais, un ouvrage sur Brassaï, un sur la peinture orientaliste, un autre sur les maisons de Franck Lloyd Wright, un sur l'histoire du pantalon, une collection en plusieurs tomes des chefs d'oeuvres des grands musées du monde, complétée par un livre sur les oeuvres majeures de l'Art Institute of Chicago, une monographie de Manet, une sur Vuillart, un livre sur Issey Miyake, une édition du Temps Chanel d'Edmonde Charles-Roux, des catalogues d'exposition divers: Chagall, la peinture du pouvoir à la Renaissance, William Hopper, les croquis de mode d'Andy Warhol, un beau livre sur la création chez Dior, le preppy style US, un petit livre sur l'été de Matisse et Derain à Collioure, bref, pas de recettes. pas de règleS. hormis celle de se faire plaisir.
    Et plus on creuse, plus on rassemble de souvenirs de toiles, d'idées lues, de noms, de courants, de concepts. Et donc il faut ranger, classer. Et donc on complète ces découvertes par des livres d'analyse sur l'histoire de l'art (lire E.H.Gombrich ou tout simplement aller se faire conseiller à la librairie étage Beaux Livres).
    On ne connaît pas forcément et du reste, je l'ai offert déjà plusieurs fois tant il est révolutionnaire une fois qu'on l'a lu: Bleu de Michel Pastoureau. C'est une petite histoire des couleurs à travers celle de la couleur bleu. Et on comprend pourquoi le bleu est une couleur dite 'apaisante', qui calme, pourquoi parce qu'elle est plus consensuelle dans sa représentation dans nos sociétés, c'est celle choisie par les partis politiques de droite, etc.
    Très intéressant aussi pour mettre en perspective la force de telle ou telle couleur dans les tableaux que l'on affectionne.

    RépondreSupprimer
  10. [suite de la suite...]
    Un autre pan à dévoiler, ce sont les biographies de femmes qui ont influencé la société ou du moins les autres femmes et souvent la mode aussi. Ce sont des noms qui reviennent parce qu'ils inspirent encore et toujours les créatifs, et surtout parce qu'ils donnent naissance à de nouveaux archétypes féminins. J'ai donc par exemple des livres sur l'impératrice Sissi, sur Marie-Antoinette, sur Louise de Vilmorin, sur des actrices comme Audrey Hepburn, surtout des biographies et des autobiographies, mais aussi des livres sur le style de telle ou telle figure.
    Ceux-ci permettent de saisir ce qu'est, ce que peut être la féminité, toutes les formes qu'elle entrouvre.
    Et en grandissant, j'ai découvert les sciences humaines comme l'anthropologie etc. On trouve donc également des ouvrages très intéressants sur l'histoire des corps, l'histoire de la beauté, l'évolution des grands canons féminins et pourquoi. Si je devais en conseiller un ce serait l'Histoire de la beauté par George Vigarello.

    Et puis, pour mieux voir, il faut lire. lire et relire les grands romans français: Proust, Stendhal, Balzac, mais aussi Kundera. Tous ces auteurs étendent votre vocabulaire et vous parlent des couleurs qui prennent vie dans votre imagination chaque fois plus étendue, plus ouverte à accueillir un nouvel univers artistique le lendemain.
    Lire et relire la poésie. Même quand on n'a pas aimé enfant/ado. Au contraire, commencer par celles que l'on vous a forcé à travailler pour le bac de français, elles prennent une couleur nouvelle 10 ans plus tard.

    Pour ceux qui aiment la musique, s'amuser à lister ses couturiers préférés et à les associer à des morceaux de sa playlist. Faire des playlist par genre, y associer les tableaux. Recouper avec des tenues. Comment aurais-je voulu découvrir les Nympheas? En écoutant quelle musique? Et si je ferme les yeux, je vois quelle robe? quelle silhouette?
    Si tel peintre était couturier, qui serait-il? Si telle grande couturière avait fait un partenariat avec un artiste, qui aurais-je vu?
    Ceci non pas afin de refaire la mode ou de projeter de nouveaux co branding au risque d'être blasphématoire, non, ceci plutôt pour se questionner toujours et regarder vraiment une oeuvre. non pas seulement la voir passer devant ses yeux mais la regarder, l'écouter, lui parler. C'est la même chose avec la mode. En fait les deux sont liés. On est riche de s'intéresser à tous les champs de la création quand on veut comprendre pertinemment l'un en particulier.
    Et quand on y travaille aussi. Avoir une culture mode dépasse la simple visite des enseignes qui ont pignon sur rue ou la lecture des magazines (à faire aussi bien entendu!!!), mais suppose une vraie curiosité pour la création en général.
    ce n'est que en étant réceptif à tous ces champs que l'on peut sentir l'air du temps.

    Bonne balade au fil de la création!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wahou !! Merci Esther !!! Je vais essayer de me procurer les livres dont vous parlez. Quant à la curiosité intellectuelle, je suis totalement d'accord avec vous ! Les gens ne comprenaient pas trop que je puisse passer de la littérature à la mode. Or, la curiosité pour l'art sous toutes ses formes pousse à faire des raccords, à comprendre comment ceci a pu inspirer cela !
      Dommage que vous n'ayez pas de blog, j'aurai bien continuer cette discussion avec vous !

      Merci d'être passée par là ! Et j'espère que vous commenterez à nouveau !

      Belle soirée

      Supprimer

Je vous laisse la parole !

Merci à vous de prendre le temps de me laisser un commentaire ! :)